En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Jeanne d'Arc, toute une histoire...

Historique du collège Jeanne d'Arc

Par MICKAEL LECLERC, publié le mercredi 1 février 2012 17:16 - Mis à jour le lundi 24 juillet 2017 14:48

1830 : Fondation d'un pensionnat de jeunes filles, tenu par Mlle Virginie Alliot, au 30 rue des Vieux Greniers.

5 octobre 1852 : Quatre religieuses de la Retraite d'Angers viennent s'installer à Cholet. Elles reprennent l'institution cédée par Mlle Virginie Alliot, rue des Vieux Greniers. Soeur Zoé Meunier, 33 ans, est la première supérieure de l'institution de la Retraite (ancêtre de l'actuel collège Jeanne d'Arc).  La première rentrée accueille 137 élèves.

1854-1856 : Le pensionnat de la Retraite est construit sur un terrain d'un hectare et demi acheté par les soeurs de la Retraite sur un versant de la colline de Rambourg. L'établissement accueille à l'époque uniquement les jeunes filles.

1864-1866: édification de la nef de la chapelle grâce aux dons récoltés auprès des habitants de Cholet et des anciennes pensionnaires. Elle est bénite solennellement le 16 juillet 1866 par Mgr Angebault, évêque d'Angers.

1875 : Les travaux de construction de la chapelle s'achèvent  par l'édification du chœur.

1905 : La loi de séparation des Eglises et de l'Etat oblige le pensionnat rue de Rambourg à fermer et devenir une "pension de famille". Les soeurs enseignantes se sécularisent. Les cours sont dispensés à 200 m du pensionnat de Rambourg, dans un immeuble racheté aux soeurs de la Sagesse, rue du Devau. Ce lieu devient désormais le "Petit Cours Jeanne d'Arc", actuelle école primaire Jeanne d'Arc.

Août 1914 : Début de la Ière Guerre Mondiale. Le pensionnat de la Retraite est réquisitionné, au même titre que d'autres établissements scolaires de la ville : 330 soldats du 77ème régiment d'infanterie prennent possession des bâtiments et du parc pendant 8 jours.

1914-1916 : Le rez-de-chaussée du pensionnat est aménagé en hôpital temporaire d'une capacité de 70 lits. Il accueille les blessés venus du front qui sont soignés par des membres de la Croix Rouge. L'hôpital fonctionne jusqu'en septembre 1916.

1923-1937 : Ménie Grégoire (Marie Laurentin), élève de l'établissement.

1941 : Les congrégations retrouvent le droit d'enseigner.

juillet 1942 : Une élève de l'établissement dont le père est juif passe en zone libre pour fuir les premières rafles.

1952 : Le cours Jeanne d'Arc accueille sa 300ème élève.

24 avril 1953 : Célébration du centenaire de l'établissement sous la présidence de Mgr Chappoulie, évêque d'Angers, la fondation de la Retraite est commémorée en présence de nombreuses anciennes élèves.

1956-1960 : Soeur Marie Musy, directrice du cours Jeanne d'Arc.

1960-1970 : Soeur Madeleine Blais, directrice du collège.

1962 : Un nouveau bâtiment, surnommé le "train bleu" en raison de sa couleur et de sa forme, est construit pour accueillir la génération du baby-boom. L'entrée dans l'établissement se fait désormais par la rue de l'Etoile et non plus la rue de Rambourg.

1970-1980 : Soeur Jeanne Billot, directrice du collège.

1974 : L'établissement devient mixte.

Années 80 : la porterie ainsi que les anciens parloirs longeant la rue de Rambourg sont démolis et remplacés par un parking. La chapelle de la Congrégation est vendue à la municipalité de Cholet afin d'y réaliser un auditorium.

1980-1989 : M. Jean Rabiller, 1er directeur laïc du collège Jeanne d'Arc.

1983 : Fermeture de l'Internat et départ des 5 dernières sœurs de la Congrégation des Sœurs de la Retraite après plus de 130 ans de présence à Cholet. Les anciens dortoirs de l'Internat sont peu à peu transformés en salles de classe.

1989-1991 : M. Denis Baguenard, directeur du collège.

1992-1998 : M. Philippe Gisdal, directeur du collège.

1992 : construction du CDI.

1995 : aménagement du self en restauration.

1998-2009 : M. Eric Martinez, directeur du collège.

1999 : ouverture de la première classe UPI (Unité Pédagogique d'Intégration) devenue aujourd'hui classe ULIS (Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire).

2001 : l'ancien potager de la communauté encore cultivé par les habitants du quartier est transformé en terrain sportif en herbe à l'usage des cours de sport.

2008-2010 : Après deux années de travaux, la façade du bâtiment central, ancien internat,  est rénovée. Elle retrouve ainsi tout son cachet.

2009-2015 : Mme Sophie Bossard, directrice du collège.

2012 : La chorale du collège devient le "Chœur de l'Etoile" qui rassemble près de 50 choristes.

décembre 2012 : Le collège Jeanne d'Arc fête ses 160 années d'existence, pour l'occasion, un tilleul est planté dans le parc du collège et un livre retraçant l'histoire de l'Institution est édité. 

2015 : restructuration et agrandissement du pôle restauration.

depuis 2015 : M. Gildas Blanchet, directeur du collège.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe